Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itada-Kimasu

Amatrice de cuisine d'Extrême-Orient, mon blog a pour but de vous faire découvrir des recettes principalement Japonaises mais aussi Chinoises, Coréennes, Thaïlandaises, Vietnamiennes etc.

17 Apr

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

Publié par Itada-Kimasu  - Catégories :  #Découvertes, #Entomophage, #Insectes

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

Des opportunités pour les populations pauvres :

La récolte des insectes dans la nature peut être pratiquée par des agriculteurs, mais c’est bien plus souvent une activité des villageois ou des collecteurs particuliers. Par exemple, dans le cas de la chenille mopane en Afrique australe, ceux qui récoltent cet animal (très souvent des femmes) marchent de longues distances pour ramasser les chenilles dans la forêt (au Zimbabwe par exemple, ils sont recrutés par des grandes exploitations agricoles pour la récolte). La chenille mopane est l'un des insectes les plus connus et les plus importants en terme économique des produits récoltés dans les forêts de Mopane au sud du Zimbabwe, au Botswana et au nord de l’Afrique du Sud. On estime que chaque année, 9,5 milliards larves de mopane sont récoltées dans les 20 000 km2 de forêts de Mopane d’Afrique australe pour une valeur de 85 millions de US$, dont environ 40% vont aux producteurs qui sont principalement des femmes rurales pauvres. Accroître la récolte de chenilles mopane dans les zones rurales et urbaines pourrait donc résoudre les problèmes de sécurité alimentaire à la fois par l'augmentation des revenus des populations pauvres qui récoltent ou produisent ces chenilles (création d’un capital financier pour l'achat de nourriture) et d’une nourriture à forte teneur en protéines très appréciée par ces populations.

On a également constaté qu’au Laos, la plupart des villageois collectaient des insectes pour la consommation familiale et/ou les vendre sur les marchés, fournissant à la fois un revenu et une source d’aliment de très grande qualité.

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

Améliorer la nutrition :

Il existe de nombreuses études sur la valeur nutritive des insectes mais ces valeurs sont souvent difficiles à comparer du fait de l'absence de méthodes standard. Les nombreuses espèces d’insectes comestibles ont aussi toutes des valeurs nutritives différentes. Même la composition chimique d’espèces apparentées peut varier car elle dépend souvent de la plante dont l’insecte se nourrit, elle est donc spécifique au site sur lequel il se développe. On peut toutefois arriver à certaines généralisations. Ainsi, la teneur en protéines des insectes est comparable à celle de la viande conventionnelle. Les acides aminés indispensables sont souvent présents, mais la qualité des protéines de chaque insecte devrait être considérée par rapport à l'aliment de base. La teneur en fibres (la chitine de l'exosquelette) est plus élevée que dans la viande conventionnelle, mais comparable à celle des céréales. Tous les insectes comestibles sont une source importante d'acides gras polyinsaturés, de fer, de calcium et de vitamines B. Les insectes, en général, sont des aliments nutritifs, riches en protéines et en lipides, et fournissent de grandes quantités de minéraux et de vitamines. Leur composition en acides aminés est dans la plupart des cas meilleure que celle des céréales et des légumineuses.

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

Promouvoir les insectes pour nourrir le bétail et les poissons :

Les insectes peuvent être utilisés comme source d'aliments complémentaires pour le bétail. Les insectes les plus prometteurs en termes de production industrielle sont les larves de la mouche soldat noire, les vers de farine ou ténébrion, les vers à soie et les sauterelles. Nourrir les animaux avec des sources de protéines telles que la farine de viande, la farine de poisson et le tourteau de soja représente souvent jusqu'à 60-70% des coûts de production. Un autre problème environnemental de plus en plus grave dans l'élevage est l'élimination du fumier. La mouche soldat noire est capable de réduire la pollution du fumier potentielle de 50-60% grâce à la concentration des éléments nutritifs. Elle réduit également les odeurs nauséabondes, les bactéries nocives et les populations de mouches. Les insectes peuvent aussi contribuer, dans le cadre d'un régime équilibré, à une bonne croissance des poulets, des porcs, des truites, des poissons-chat, et tilapias. Les larves de mouche peuvent aussi fournir une excellente source de protéines animales aux exploitations avicoles locales et leur production atténue les problèmes de pollution liés à l'accumulation du fumier. Les vers de farine peuvent aussi être cultivés à partir de déchets à faible valeur nutritive et servir à nourrir les poulets de chair. Elever des insectes comestibles à partir des déchets organiques permettrait d'utiliser les céréales produites, actuellement pour nourrir le bétail, pour la consommation humaine.

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

L'appui technique à l’élevage des insectes comestibles (amélioration de la vulgarisation) :

La culture de manger des insectes est basée sur leur collecte dans la nature. Il est cependant possible d’envisager cette activité comme un mini-élevage. Certains arthropodes sont déjà élevés à l'échelle industrielle, comme les scorpions comestibles en Chine. D'autres, comme les grillons et les coléoptères aquatiques sont élevés à une échelle semi-industrielle. Dans les régions chaudes, les éleveurs produisent des insectes pour nourrir les reptiles et les primates. Aux Pays-Bas, trois producteurs d'insectes ont mis en place une production spéciale d’insectes pour la consommation humaine. Dans d'autres régions du monde, on a essayé de produire des insectes artificiellement comme les charançons, les chenilles mopane et les guêpes et l’on peut dire que l’on maîtrise aujourd’hui les méthodes pour élever en série des asticots et des mouches soldat noire destinés à nourrir le bétail. De plus, ils sont cultivés afin de contribuer à l’élimination des problèmes de flux de déchets organiques produits par notre société.

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles

Programmes nationaux de lutte intégrée contre les ravageurs :

Nous savons que les criquets ne sont pas toujours considérés comme un fléau, mais parfois plutôt comme une source de nourriture inespérée. Pour cette raison, dans certains pays du Maghreb, l'utilisation de pesticides pour lutter contre les criquets est fortement contestée. La récolte des insectes comestibles peut aussi parfois être utilisée comme une méthode de contrôle. Dans diverses parties du monde, les sauterelles sont récoltées mécaniquement et destinées à l'alimentation humaine ou animale. En Asie du Sud-Est, les larves et les nymphes de fourmis tisserandes sont un plat très populaire, mais en même temps, les fourmis peuvent être utilisées dans les vergers comme agent de lutte biologique. Des méthodes ont été mises au point pour combiner la récolte des fourmis et promouvoir en même temps leur potentiel en termes de lutte biologique.

Un des avantages de manger des insectes est leur non-toxicité. En effet, ils sont souvent récoltés dans des zones (comme les forêts) où aucun pesticide n'est utilisé. Cependant, dans plusieurs cas, la diminution de la biodiversité ou la pollution de certains cours d'eau a pu entraîner une réduction de cette source de nourriture.



Sources : www.fao.org / photos : fao.org & google image

Le rôle de la FAO dans la promotion des insectes comestibles
Commenter cet article

À propos

Amatrice de cuisine d'Extrême-Orient, mon blog a pour but de vous faire découvrir des recettes principalement Japonaises mais aussi Chinoises, Coréennes, Thaïlandaises, Vietnamiennes etc.