Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Itada-Kimasu

Amatrice de cuisine d'Extrême-Orient, mon blog a pour but de vous faire découvrir des recettes principalement Japonaises mais aussi Chinoises, Coréennes, Thaïlandaises, Vietnamiennes etc.

10 Feb

Niku-jaga

Publié par Itada-Kimasu  - Catégories :  #Japonaise, #Boeuf

En 1868, le Japon ouvrit ses portes à l'étranger après plus de deux cents ans d'isolement. Ce fut une grande découverte pour eux, car le monde avait beaucoup évolué pendant que les Japonais restés dans leurs tout petit coin du pacifique.
Ce fut l'amiral Togo qui goûta un ragoût de bœuf en Angleterre et le rapporta au Japon. Une fois sur l'île nippone, il s'adopta aux goûts locaux et devint un grand classique familial sous le nom " niku-jaga " ou " bœuf-pommes de terre ".

Recette du livre : La cuisine du Japon

Conseils :

Au Japon, le bœuf - le wagyu très à la mode aujourd’hui dans les grands restaurants français - est extrêmement gras, mais de façon persillée, c'est-à-dire que la graisse est répartie uniformément dans la chair. C'est une viande qui est adaptée aux plats japonais : sa graisse lui permet de ne pas s'assécher même lorsqu'elle est cuite en tranches très fine. En France vous trouverez difficilement du bœuf aussi persillé : il convient donc d'ajoutez le temps du cuisson pour ne pas avoir une viande trop sèche. Sinon, vous pouvez couper le bœuf en cubes pour lui conserver un peu de juteux.

Le danshaku est une variété de pomme de terre cultivée à Hokkaïdo. Elle est facilement remplaçable par toute pomme de terre à purée.

Niku-jaga

Ingrédients :

  • 500g de pomme de terre ( danshaki de préférence )
  • 1 oignon
  • 200g d'une pièce de bœuf bien persillé, en fine tranches
  • 100g de carotte
  • 8 haricots vert
  • 2 c à s d'huile végétale
  • 3 c à s de saké
  • 2.5 c à s de sucre
  • 1 c à s de mirin
  • 3 c à s de sauce soja
  • sel


Préparation :

  • Épluchez les pommes de terre et coupez-les en gros morceaux. Faites-les cuire dans de l'eau bouillante salée.
  • Épluchez l'oignon et émincez-le en rondelles pas trop fines.
  • Épluchez la carotte et coupez-la en gros morceaux.
  • Blanchissez les haricots vert dans de l'eau salée pendant 1 à 2 minutes, plongez-les aussitôt dans un bol d'eau froide pour arrêter la cuisson et leur conserver une belle couleur verte. Égouttez-les et coupez-les en 2 ou 3 tronçons.
  • Faites chauffer l'huile dans une casserole et faites-y revenir la viande à feu moyen 1 à 2 minutes. Lorsqu'elle est saisie, ajoutez les pommes de terre, la carotte et l'oignon dans cet ordre et continuez la cuisson en remuant constamment pour éviter que les légumes attachent au fond, 3 à 4 minutes.
  • Quand l'oignon devient translucide, versez 60cl d'eau et le saké, et posez un otoshi-buta ( couvercle ) directement sur les ingrédients. Portez à ébullition. Intégrez alors le sucre et le mirin.
  • Lorsque le liquide de cuisson a réduit de moitié ( environ 7 / 8 minutes ), ajoutez la sauce soja et poursuivez la cuisson encore 5 minutes. Remuez la casserole de temps en temps et continuez la cuisson jusqu'à ce qu'il ne reste presque plus de liquide. Incorporez alors les haricots vert et servez.


Commenter cet article

Eugenie 10/02/2014 13:28

J'adore le niku jaga ! je vais tester ta recette. Comme je n'y connais rien en viande, ton conseil m'est bien utile. Si je demande du boeuf qui soit persillé, le boucher saura me conseiller en fonction de ca ? ou il y a un morceau particulier à demander ?

Itada Kimasu 10/02/2014 13:35

Le boucher saura te conseiller :) mais tu peu aussi utilisé des tranches de bœuf qu'on trouve dans le commerce mais la cuisson est plus courte sinon ça devient caoutchouteux donc si tu prend ceci je te conseil de mettre la viande en même temps que les haricots vert et des qu'elle est cuite et surtout bien tendre arrêté la cuisson et servir :)

À propos

Amatrice de cuisine d'Extrême-Orient, mon blog a pour but de vous faire découvrir des recettes principalement Japonaises mais aussi Chinoises, Coréennes, Thaïlandaises, Vietnamiennes etc.